Accueil » Le Blog d’Alti Patrimoine » Les fonds en euros ne suffisent plus à compenser l’inflation

Les fonds en euros ne suffisent plus à compenser l’inflation

Les fonds en euros ne suffisent plus à compenser l'inflation
Le rendement des fonds en euros face à l’inflation

C’est officiel : les fonds en euros ne parviennent plus à compenser l’inflation.

Investir dans des fonds en euros reviens donc à perdre de l’argent, en prenant en compte l’inflation.

Les fonds en euros, souvent présent dans les allocations de portefeuille sur assurance vie en France, sont présentés comme le support le plus sécurisé.

Mais il s’agit là de l’un des pires placements possibles en termes de performance. La sécurité à court terme se paye au prix des rendements à long terme. Or, l’investissement se pense uniquement à long terme, et à long terme, les fonds en euros représentent un manque à gagner énorme (1,5% /an contre 8-9% /an en moyenne historiquement pour le marché des actions).

Pour équilibrer un portefeuille afin de réduire les risques, il est possible d’investir directement dans des obligations à la place des fonds en euros (qui sont d’ailleurs constitués presque uniquement d’obligations -> autant prendre le raccourci).

D’ailleurs : les obligations sont plus performantes, et elles permettent d’équilibrer tout aussi bien n’importe quel portefeuille (voir même mieux) que les fonds en euros.

Pour rappel, les fonds en euros fonctionnent comme un produit structuré : un panier d’obligations rapportant à l’assureur 3 à 5% par an en moyenne. Sur ces 3 à 5% de rendement, il en redistribue 1,5% sous forme de placement garanti. C’est tout bénef pour l’assureur qui récupère au passage une marge de 2 à 3% par an en moyenne. Mais ça l’est moins pour le client investisseur, qui troque une impression de sécurité contre un rendement très affaibli.

Les fonds en euros sont un placement très franco-français, qui répond bien à la peur (très française ici aussi) de la bourse, liée principalement à un manque d’éducation financière. Mais les fonds euros n’existent pas à l’étranger, et les investisseurs arrivent quand même à équilibrer leur portefeuille.

Le seul intérêt des fonds en euros est finalement d’y loger son épargne de sécurité (le rendement est toujours supérieur au Livret A), ou alors en tant que placement à très court terme (jusqu’à 3 ans max), par exemple pour constituer un apport pour un achat immobilier.